Login Form

L'association East Cost Dog Surfing Association vous suggère de visiter le site SO CAL SURF DOG, où vous trouverez tous les conseils pour apprendre le surf à votre chien.

En voici un résumé, en français, illustré par des photos provenant de leur site. Mais si vous parlez anglais, visitez plutôt leur site, qui très complet.

Très important :

  Il ne s'agit pas de s'amuser à mettre son chien dans les vagues. Il s'agit avant tout de faire plaisir à son chien et de développer le lien entre le chien et son maître au cours d'activités, comme on peut le voir dans la pratique de l'agility, la chasse, le sauvetage, etc...

  En aucun cas le chien ne devra être forcé. S'il n'aime pas l'eau, s'il a peur de la planche... laissez tomber ! Vous trouverez une autre activité à faire avec lui.

  Par contre, s'il aime l'eau, s'il essaie de lui-même de monter sur la planche, pourquoi ne pas essayer.

Indispensable :

  • Votre chien et vous devez savoir nager
  • Votre chien et vous devez être en bonne santé
  • Votre chien doit savoir obéir aux ordres de base (assis, pas bougé, viens ici), et vous devez être capable de le maîtriser. Pensez aux clubs d'éducation canine, qui sont très efficaces (voir nos partenaires)
  • Vous devez trouver une plage où les chiens sont autorisés

La première fois à la plage

  Commencez sans la planche.

  Laissez votre chien s'amuser sur la plage et dans l'eau, sans le forcer. Faites-le jouer, il doit s'amuser. Laissez-le découvrir la mer et les petites vagues à son rythme. S'il ne va pas dans l'eau de lui-même, accroupissez-vous dans l'eau peu profonde et laissez-le venir à vous.

  S'il nage, votre chien va rapidement se fatiguer. Incitez-le à se reposer régulièrement.

De quoi avez-vous besoin ?

  •  D'un gilet de sauvetage pour chien, adapté à son poids et sa taille. Vous en trouverez facilement sur internet (par exemple sur www.fenril.fr). Le gilet de sauvetage est indispensable ! Il permettra à votre chien de moins se fatiguer en nageant, de garder la tête hors de l'eau lorsqu'il tombera de la planche, et vous pourrez le guider plus facilement en vous servant des poignées. Nous vous conseillons de n'enfiler le gilet à votre chien que lorsque vous êtes prêts à aller à l'eau, pas avant, car par temps chaud, votre chien pourrait attraper un coup de chaleur.
  • D'une planche de surf. Il est vivement conseillé d'utiliser une planche en mousse. En effet, une planche en fibre de verre ou en epoxy, même avec de la wax, sera très glissante pour le chien. De plus, il aura moins de risque de se faire mal. Vous pouvez éventuellement y ajouter des grips  pour une meilleure accroche. Vous trouverez ici une sélection de planches adaptées aux chiens. Lors de notre dernière compétition, nous avons utilisé des planches de SUP gonflables de la marque GONG, dont nous avons été entièrement satisfaits.               
  • D'une laisse et un collier qui supportent l'eau de mer : en nylon ! Le top : le leash spécialement conçus pour les chiens surfeurs (http://www.surfsupdog.com). Vous trouverez plusieurs types de laisses pour les chiens sportifs sur fenril.fr
  • De l'eau pour votre chien, surtout s'il fait chaud !

Habituez votre chien à la planche

  Avant même d'amener la planche à la plage, commencez par habituer votre chien à celle-ci. Posez-la par terre dans le jardin ou dans le salon, et apprenez à votre chien à monter dessus. Ne le forcez pas, laissez-le faire de lui-même, et récompensez-le à chaque fois qu'il monte et reste dessus.

Votre chien sur la planche... et sur l'eau !

  La première fois que votre chien naviguera sur la planche doit se passer sur un plan d'eau sans vague : un lac, une baie ou une piscine.

  Commencez où vous avez pied, avec de l'eau aux genoux. Votre chien est équipé du gilet de sauvetage. Demandez-lui de monter sur la planche. Aidez-le si nécessaire, mais il doit en avoir envie. Une fois qu'il est sur la planche, poussez-la pour le faire naviguer. Si vous avez une planche suffisamment grande (longboard, paddle), vous pouvez monter dessus avec lui.

  Entrainez-le à remonter sur la planche. Ensuite, vous pourrez commencer à côtoyer de petites vagues.

  Plusieurs méthodes sont possibles pour faire monter le chien sur la planche, essentiellement en fonction du poids du chien. Essayez et trouvez ce qui vous/lui convient le mieux :

  • Le porter, sous le bras (pour les petits chiens), ou sur l'épaule en eau plus profonde (clairement pour les petits chiens). Ne le tenez pas par les poignées du gilet, qui ne sont pas faites pour ça et qui ne servent qu'en cas d'urgence. Positionnez le chien sur le tiers arrière de la planche. Et n'oubliez pas de faire tout ceci dans un esprit de jeu, ne forcez pas votre chien, il doit en avoir envie.
  • Le faire monter les deux pattes antérieures en premier. Pour cela, vous devez avoir de l'eau aux genoux ou aux mollets (avec de l'eau aux chevilles, les ailerons de la planche resteront plantés dans le sable). Placez vous d'un côté de l'arrière de la planche. Demandez-lui de placer ses deux pattes antérieurs sur l'arrière de la planche. D'une main vous tenez la planche, et de l'autre vous aidez votre chien en soulevant doucement son thorax. Si vous êtes droitier, placez-vous du côté gauche de la planche, tenez la planche avec la main gauche, et placez votre main droite sous le poitrail de votre chien pour l'aider. Si vous êtes gaucher... faites l'inverse.
  • Le faire sauter directement sur la planche. Pour cela, vous devez avec de l'eau aux genoux ou aux mollets (avec moins d'eau les ailerons resteront plantés dans le sable, avec plus d'eau le chien ne pourra pas déclencher le saut). Vous vous positionnez sur un côté de la planche, et demandez à votre chien de sauter dessus, par l'avant ou par l'arrière de la planche (c'est vous qui voyez).
  • Faire un plan incliné. Vous avez de l'eau aux genoux ou aux mollets. Placez-vous à l'avant de la planche, que vous positionnez entre le chien et vous. Soulevez l'avant de la planche, tout en coulant l'arrière, afin de créer un plan incliné dont l'arrière est immergé, sur lequel le chien pourra facilement monter. Dès que votre chien est sur la planche, positionnez-vous immédiatement sur le côté de la planche, à l'arrière.
  • En eau plus profonde : La technique est plus délicate et demande plus d'entraînement. Soit vous coulez l'arrière de la planche pour que votre chien y monte de lui-même, soit vous lui faites poser les pattes antérieures et l'aidez en soulevant son thorax.

Votre chien dans les vagues

  Faites tout d'abord découvrir les vagues à votre chien en le faisant jouer dans la mousse, avec de l'eau aux genoux. Tout ceci dans une ambiance de jeu, évidemment.

  Il est temps de monter sur la planche. Utilisez les techniques mentionnées plus haut.

  Important : Dans les vagues, que ce soit pour faire monter le chien sur la planche ou en attendant une vague, il vous faudra toujours placer celle-ci perpendiculairement aux vagues, c'est-à-dire en direction du large ou de la plage.

  Il faudra dès à présent vous faire assister d'une deuxième personne, qui vous aidera à récupérer le chien s'il tombe de la planche dans une vague. Cette personne doit être à l'aise avec votre chien, et vous devez toujours bien vous mettre d'accord à l'avance sur ce que vous allez faire et ce que vous attendez d'elle.

  Lors de vos premières sessions, restez dans la mousse, c'est-à-dire entre la plage et la zone où les vagues cassent.

  Voici ce que vous allez faire :

  • N'oubliez pas le gilet de sauvetage !
  • Faites monter votre chien sur la planche, à un endroit où vous avez de l'eau aux genoux ou aux mollets.
  • Si votre chien a tendance à se positionner à l'avant de la planche, et que ceci a pour effet de la faire piquer du nez dans les vagues, vous pouvez attacher un leash qui reliera le gilet de sauvetage du chien à l'arrière de la planche de surf. Ceci n'a rien d'obligatoire, c'est à vous de juger. Surtout, ne jamais attacher de leash au collier du chien !!! Jamais !

Très important :

  Votre chien, dans les vagues, est sous votre responsabilité. Vous êtes responsable de ce qui peut lui arriver, ou des dommages qu'il peut occasionner sur autrui.

  N'hésitez pas à vous faire aider par d'autres personnes, qui pourront rapidement aider votre chien s'il tombe de la planche.

  Votre chien peut apprendre à s'équilibrer sur la planche, mais il est incapable de tourner. Si vous voyez qu'il se dirige vers quelqu'un (ou vers un autre chien surfeur), avertissez-le immédiatement.

  Priorité au chien qui surfe ! Si vous surfez avec d'autres chiens, regardez toujours ce qui se passe autour de vous afin de ne pas rentrer en collision avec un chien en train de surfer.

Deux façons de surfer

  Soit vous envoyer votre chien dans la vague, seul sur la planche, soit pour prenez la vague avec lui, vous deux sur la même planche.

Le chien seul :

  Le chien est debout sur la planche. Vous devez diriger et pousser la planche en la tenant par l'extrémité arrière. Une main est prête à tenir le chien dans les moments difficiles. Lorsque vous vous dirigez vers le large, si une vague ou de la mousse arrive, enfoncez d'une main l'arrière de la planche afin d'en relever l'avant pour passer sans effort au-dessus de la mousse, et sécurisez le chien avec l'autre main.

  Important : Ne remontez pas les vagues à reculons en tenant l'avant de la planche. Ceci est dangereux : vous seriez mal positionné pour tenir votre chien, il aurait plus de mal à tenir sur la planche, il aurait tendance à quitter l'arrière de la planche pour vous rejoindre à l'avant, vous auriez davantage de manœuvres à faire pour vous préparer à prendre une vague, et surtout vous ne verriez pas les vagues ou les autres chiens surfeurs arriver sur vous !

  D'une manière générale, ne tournez jamais le dos à l'océan.

  Une fois placé à l'endroit voulu, lorsqu'une vague ou de la mousse arrive et que vous et votre chien êtes prêts, positionnez la planche en direction de la plage, toujours en la manipulant par l'arrière, vérifiez systématiquement que la voie est libre, qu'il n'y a personne sur le trajet, et poussez la planche dans la vague. Le but est de pousser sans à-coups, à la même vitesse que la vague. Suivez attentivement le parcours de votre chien surfeur afin de lui venir en aide rapidement s'il tombe.

Votre chien et vous en tandem :

  Avec une planche suffisamment grande (longboard, paddle), vous pouvez surfer avec votre chien. Celui-ci sera alors généralement placé à l'avant de la planche, et vous à l'arrière. Si vous savez déjà surfer, ce sera facile. Sinon, nous vous suggérons de prendre quelques leçon dans un club de surf (voir nos partenaires).

Quand votre chien tombe à l'eau

  Sachez tout de suite que votre chien tombera fréquemment de la planche. Il en sera même souvent éjecté en prenant une vague.

  Nous vous rappelons donc quelques points essentiels : il est impératif que vous et votre chien soyez de bons nageurs, que le chien porte un gilet de sauvetage, que vous soyez toujours prêt à lui venir en aide, et que vous commenciez dans de petites vagues. Et surtout, progressez au rythme de votre chien, et laissez tomber si votre chien ne s'amuse pas ou si vous n'arrivez pas à pratiquer dans des conditions sures. Ne prenez pas de risque pour votre propre plaisir.

  Lorsque votre chien tombe de la planche :

  • rejoignez-le aussitôt afin de le rassurer et de le protéger des prochaines vagues qui arriveront sur lui
  • contrôlez les éventuelles vagues ou autres chiens surfeurs qui pourrait se diriger vers vous
  • placez la planche perpendiculairement aux vagues
  • Faites monter votre chien dessus

Après une session de surf

  Votre chien et vous pouvez vous fatiguer rapidement, surtout s'il tombe souvent de la planche. N'insistez pas, sachez vous limiter à de courtes sessions, afin de limiter les risques et de ne pas dégouter votre chien.

  Votre chien n'a pas progressé ? Il a même régressé ? Peu importe, le surf c'est ça aussi. Il y a des jours avec et des jours sans. Il ne faut pas désespérer et il vaut mieux remettre ça à une prochaine fois plutôt qu'insister et se blesser.

  Retirez le gilet de sauvetage, rincez votre chien, séchez-le avec une serviette. Il est aussi conseillé de lui rincer les yeux et les oreilles avec des produits vétérinaires pour éviter les conjonctivites et les otites.

  Proposez-lui de l'eau à boire. S'il veut boire de l'eau de mer, ne le laissez pas faire : ceci pourrait le déshydrater et irriter son estomac.

  Le gilet de sauvetage et la planche de surf doivent systématiquement être rincés si vous ne voulez pas que le sel les abime rapidement, et ne doivent pas sécher en plein soleil.

  Avant de partir, assurez-vous de laisser la plage propre !!!

  De retour à la maison, vous pouvez laver votre chien avec un shampooing adapté (demandez conseil à votre vétérinaire). Surtout s'il est sujet aux irritations cutanées. Séchez-le avec une serviette, ou laissez-le sécher au soleil s'il fait chaud.

Les risques auxquels votre chien sera exposé

  • La pollution des plages : morceaux de verre, objets coupants et rouillés. Montrez l'exemple en respectant les plages, sensibilisez les gens autour de vous... et faites attention. Si votre chien se coupe, rincez la plaie, faites un pansement avec quelques compresses et amenez-le chez le vétérinaire
  • L'été, le sable peut être très chaud. S'il est trop chaud pour vous, il peut l'être aussi pour votre chien
  • Lorsque la houle ou le courant sont trop forts, ne prenez pas de risque, revenez au autre jour
  • Renseignez-vous sur l'éventuelle présence de baïnes dans votre région
  • Evitez de surfer pendant 48 heures après de fortes pluies, car l'eau peut être polluée par les rivières
  • Attention aux méduses. Si votre chien se gratte, si sa peau devient rouge ou gonflée, rincez-le et n'hésitez pas à le montrer à un vétérinaire
  • Les coups de chaleur sont très dangereux. Le risque est plus grand encore chez les chiens brachycéphales, qui évacuent moins bien la chaleur. Pour les évitez, évitez les journées très chaudes et prévoyez une grande quantité d'eau potable
  • Le soleil peut provoquer des maladies de peau chez votre chien. N'hésitez pas à lui appliquer de la crème solaire sur les zones avec peu de poils (museau et oreilles notamment).